Les sourds et la vie sportive

En 1945, un article belge paraît dans le Messager et dans Ephpheta, le premier journal de la société. Victor Boin, athlète olympique, parle ainsi de l’importance du sport pour les personnes sourdes : «  Il est bon, et il est bien, que dans les instituts comme celui de Berchem-Sainte-Agathe, l’on apprenne aux sourds-muets à être cordonniers, tailleurs, bijoutiers, décorateurs, sculpteurs, peintres, et qu’on leur donne aussi une solide instruction générale, qui les mette à même de se suffire lors de leur sortie de l’école. Mais il est non moins utile que l’on se préoccupe de leur santé et de leur condition physique, qu’on leur permette d’acquérir des qualités athlétiques, de telle sorte que le stade, les courts de tennis, le ring de boxe, la planche d’escrime, la piscine de natation leur soient également accueillants… Ne l’oublions pas, le pire ennemi du sourd-muet est l’isolement. Et physiquement, rien ne distingue les sourds-muets des autres hommes. »

L’importance du sport pour les personnes sourdes n’a d’égal que leur enthousiasme à le pratiquer. Il s’agit en effet d’une excellente occasion pour eux de se retrouver, tant au  niveau national qu’international. Par exemple à Paris, en 1947, où se déroule la « rencontre internationale des sportifs silencieux », à laquelle plusieurs athlètes suisses participent.

En Valais, dès la naissance de la société, les activités sportives ont une place de premier ordre. Et les champions ne manquent pas ! Le sport qui rassemble le plus rapidement des adeptes est le ski. Plusieurs concours romands ont lieu dans le canton de Neuchâtel. Joseph Devanthéry et John Maret, président et secrétaire du ski-club des silencieux du Valais, organisent en hiver 1954 le premier Championnat valaisan de ski des silencieux, à Vercorin. Déjà, les sportifs sourds sont bien présents et Willy Ançay, jeune espoir, remporte la course de fond.

Championnat romand Vercorin ski 1954

Le championnat est un véritable succès. Il se répète donc l’année suivante sur la piste de La Luy, aux Mayens de Saxon. Une quinzaine de participants s’affrontent et c’est André Comina qui se distingue pour le Valais, en remportant le combiné (fond, descente et slalom). En 1956, le Championnat valaisan de ski des silencieux a lieu à Ayent. Willy Ançay triomphe à nouveau en course de fond.

Le vélo n’est toutefois pas en reste et le jeune André Comina, également membre du Cycle-Club de Sion, devient champion valaisan, cette même année 1956, en devançant vingt-cinq coureurs entendants.

En 1957, les Championnats silencieux suisses de ski ont lieu à Vercorin. Au mois de novembre, la branche sportive de la société, fondée trois ans plus tôt, change de nom et devient « La Flèche sportive des silencieux valaisans ». André Héritier en prend la présidence.

La société a l’honneur d’organiser le Championnat suisse de tir à Sion, en septembre 1958. Cette année-là, il n’y a pas de championnat suisse de ski, ni de championnat romand, mais les sportifs s’entraînent  assidûment en vue d’une prochaine compétition internationale. En effet, les IVèmes jeux internationaux silencieux d’hiver se dérouleront pour la première fois en Suisse, à Montana, en janvier 1959. Huit pays y participent.

L’année suivante, en février 1960, six skieurs valaisans prennent part au championnat suisse de ski des sourds, qui se tient à Haute-Nendaz.

La société continue de mener une activité sportive intense. Si bien que l’assemblée générale de la Fédération suisse des sports silencieux décide de se réunir à Sion, le 27 mars 1960.

Raymond Bourban, lorsqu’il succède à André Héritier à la présidence de la Flèche sportive, en 1961, en profite pour fonder une section des quilles, qui connaîtra également un beau succès.

Début 1964, les conditions d’enneigement sont catastrophiques dans toutes les stations touristiques du Valais. Ainsi, le championnat romand de ski, qui devait avoir lieu à Ayent en février est annulé.

Mais l’année 1964 connaît son champion dans une autre discipline : le cross. Francis Morard d’Ayent participe au championnat valaisan, à Sion, parmi les entendants, et se classe premier en catégorie B. Il devient ainsi champion valaisan de cross. En 1963 déjà, il avait été champion valaisan junior en athlétisme, au 800 mètres.

Le ski continue de rassembler beaucoup d’adeptes sourds et le 1er championnat international de ski des pays alpins se déroule à Vercorin, en février 1965. Deux ans plus tard, six valaisans participent au championnat suisse de ski, à Lenk, qui réunit une cinquantaine de concurrents.

Le 28 septembre 1968, le premier Championnat romand de quilles a lieu à Fully. La compétition est une réussite, de nombreux participants viennent de toute la Romandie. C’est également l’occasion de fêter le 15ème anniversaire de la fondation de la société sportive, une grande soirée récréative est organisée.

En 1969, les skieurs se réunissent à Nendaz afin de participer au championnat suisse. Pour l’occasion, la télévision romande a envoyé un photographe. C’est le valaisan Marc-André Barras qui l’emporte chez les juniors en descente, slalom géant, slalom spécial et combiné. Cette même année, des skieurs valaisans se rendent également à Méribel.

Skieurs Meribel Savoie 1969

Les Jeux mondiaux silencieux d'hiver se déroulent à Adelboden, en janvier 1971. Plusieurs skieurs valaisans y participent. Lors de l’assemblée générale d’avril, un cadeau est remis à Hubert Kreuzer, Robert Kreuzer et Markus Chastonay pour leurs excellents résultats.

En septembre de la même année, les valaisans se montrent également les meilleurs en athlétisme, à Lucerne.

Les amateurs de quilles sont toujours nombreux dans le Vieux Pays, et le championnat romand se déroule de nouveau à Fully, à l’automne 1972.

Vingt-sept concurrents, dont six femmes, se rendent à Thyon, en hiver 1973, pour participer au championnat romand de ski. Le valaisan Robert Kreuzer est premier chez les messieurs.

A Kloten, la même année, Maurice Morard défendait son titre lors du 12ème championnat suisse de cross pour sourds. Pour la quatrième fois consécutive, il devient champion suisse !

En 1974, lors des championnats suisses de ski d’Adelboden, les valaisans obtiennent de bons résultats au slalom géant : Robert Kreuzer est 5ème, Michel-Alain Beney 7ème et Laurent Barras 10ème. Michel-Alain Beney devient même champion suisse chez les juniors.

Au début des années septante, l’équipe de football valaisanne connaît un bel essor. Malheureusement, le tournoi suisse de football qui devait avoir lieu à Sion, en mai 1974, est annulé pour cause d’intempéries. Mais en octobre de la même année, le Valais affronte Bâle à Châteauneuf, pour la coupe suisse et se qualifie pour les demi-finales, en gagnant 5 à 1.

En 1975, trois valaisans  participent aux jeux mondiaux d'hiver des sourds à Lake Placid (USA) et réalisent de très bons résultats : Hubert Kreuzer est 2e en descente, Michel-Alain Beney 7e en descente et Robert Kreuzer, 18e en ski de fond.

Lake Placid ski 1975

Pour le 20e anniversaire de la société sportive valaisanne, un tournoi de football réunissant six équipes est organisé en mai 1975 à Chalais.

Les skieurs valaisans assoient leur domination et continuent de rafler toutes les places d’honneur lors des championnats suisse et romand de 1976. La relève est également bien là, puisque Claudy Fournier termine au 5ème rang junior du championnat suisse.

L’équipe valaisanne de football, dont la responsabilité est désormais confiée à Stéphane Faustinelli, participe au Tournoi amical de Lausanne, le 29 mai 1976, et remporte la finale !

équipe football 1976

Elle dispute également les matches de la coupe suisse avec succès et se qualifie pour la demi-finale contre le Tessin. Après avoir battu le Tessin, elle s’apprête à affronter Saint-Gall en finale. L’équipe valaisanne s’incline hélas, sur le score de 3 à 0.

La section des quilles prospère elle aussi sous la conduite de son nouveau capitaine, René Burket. En septembre 1976, elle organise le 15e championnat romand de quilles à Martigny.

En décembre, lors de la finale du tournoi, à Pully, Fridolin Constantin est le meilleur quilleur de l’année, tandis que la meilleure quilleuse n’est autre que sa femme, Cécile.

Francis Morard, et son frère Maurice, continuent de briller en cross. Lors du championnat suisse 1976, au Tessin, ils terminent 1er et 2ème chez les seniors.

En collaboration avec le ski-club et l’école suisse de ski, la section sportive se charge de l’organisation du championnat romand de ski aux Marécottes, en hiver 1977. Malgré une mauvaise météo, Hubert Kreuzer s’impose, suivi de Michel-Alain Beney et de Béat Ledermann (BE).

Un tournoi international de football, organisé à Martigny en septembre 1977, voit s’affronter quatre équipes dont deux italiennes : Valais, Genève, Turin et Côme. Le Valais s’incline en finale contre Turin.

Raymond Bourban et Clorinde Morand sont sacrés nouveaux champions des quilles, à Chamoson, en novembre de la même année.

Le tournoi de football de juin 1978, à Martigny, réunit cinq équipes : Genève, Lausanne, Bâle, Côme et Valais. Genève s’impose devant le Valais.

En 1978, lors du championnat suisse de cross, à Porrentruy, Francis Morard est toujours là et l’emporte chez les vétérans.

Cette année, le meilleur quilleur valaisan est Ciriaco Capone. Chez les femmes, Clorinde Morand gagne le combiné et le spik, Amélie Bourban le simple.

En hiver 1979, Michel-Alain Beney et Robert Kreuzer sont sélectionnés pour représenter la Suisse aux jeux mondiaux d'hiver des sourds, à Méribel. Michel-Alain obtient deux diplômes pour ses 6ème et 5ème places en géant et en spécial. Robert, premier européen de l’Est en descente, obtient une belle 18ème place.

Lors des Championnats suisses de ski de fond, à Schwanden (BE), la domination valaisanne est presque complète. L’équipe remporte toute les médailles, sauf chez les dames, où Christine Bétrisey est trois fois 3ème.

Ski de fond 1979

Aux Championnats romands aux Praz-de-Lys (Haute-Savoie), les résultats sont également excellents, en spécial Michel-Alain Beney est 1er, Claudy Fournier 2ème et Stéphane Faustinelli 6ème.

Quatre équipes s’affrontent lors du traditionnel tournoi de football de Martigny, en mai 1979 : Zurich, Bâle, Genève et Lausanne. Genève gagne devant Bâle, puis le Valais puis Lausanne. L’équipe valaisanne a été récemment remaniée et contient beaucoup de jeunes. Le tournoi de Zurich, en juin de la même année permet à l’équipe de se confronter à de nombreuses équipes, dont deux étrangères (Stuttgart et Côme). Le Valais termine à une honorable troisième place, sur dix équipes.

En septembre 1979, la section sportive fête déjà son vingt-cinquième anniversaire. Un grande fête est organisée et débute à 7h par le championnat romand de quilles.

En novembre, Pierrot Andenmatten de Sierre remporte le championnat valaisan de quilles, Clorinde Morand conserve quant à elle son titre.

Au début de l’année 1980, les activités sportives de la société se développent et une nouvelle section est créée : la gymnastique pour les dames. Chaque mercredi, un groupe de onze femmes peuvent bénéficier de l’enseignement de la gymnastique par des monitrices qualifiées. Le groupe peut également utiliser la piscine après la gym et certaines en profitent pour apprendre la natation.

Le championnat suisse de quilles par équipes se déroule en mai 1980. Dix équipes suisses dont deux romandes, Neuchâtel et Valais, y participent. Neuchâtel termine 6ème et le Valais 7ème, à un point d’écart !

Fin janvier 1981, le championnat romand de ski alpin a lieu aux Marécottes. Cinquante-quatre skieurs sont réunis, sous la houlette de Michel-Alain Beney, responsable du ski, et d’Ernest Revaz, père d’Hélène et Danielle et organisateur. La raclette se poursuit jusqu’au petit matin. Les 21 et 22 février la société organisait encore le Championnat suisse de ski de fond, en collaboration avec le ski-club de Vercorin. C’est le 2ème championnat suisse de ski de fond des sourds. La neige et le soleil sont au rendez-vous et c’est un grand succès.

Vercorin championnat suisse de ski de fond 1981

En avril 1981, Gaby Constantin devient capitaine de la section des quilles à la suite de Gérard Gsponer. Catherine Cotter est responsable des dames.

Le Valais rencontre Bâle, à Chermignon, en juin 1981, pour la coupe suisse de football des sourds. En perdant 4 à 3, les Valaisans se privent hélas des demi-finales.

En novembre 1981, un nouveau sport fait son apparition au sein de  la SSV : le tir. Son seul et unique membre, Martin Karlen, a terminé 4ème aux championnats suisses.

Lors de la réunion de décembre 1981, Pascal Lambiel devient le nouvel entraîneur de football. Ciriaco Capone prend quant à lui la direction des quilles.

Championnat valaisan de quilles 1983

En 1982, l’équipe valaisanne de quilles termine sixième lors des championnats suisses, à Olten. En septembre, Le championnat romand de quilles se tient une nouvelle fois à Martigny. Chez les dames et par équipe, les valaisans ont tout gagné et Catherine Cotter gagne enfin son premier titre de championne romande. Un tournoi de football à lieu le même jour à Fully et voit la victoire inattendue de Fribourg, devant Genève puis Bâle, Valais et enfin Lucerne.

La demi-finale de la coupe suisse de football des sourds se dispute le 30 octobre 1982 entre Lucerne et Valais. Lucerne, à domicile, l’emporte 6 à 1. Pascal Lambiel est le meilleur valaisan sur le terrain. L’année suivante est une mauvaise année pour le football valaisan, Rémy Gaudin, gardien, et Bernard Vergères, attaquant, souffrent de problèmes au genou. Au ski, Claudy Fournier a aussi eu un genou brisé. A l’automne, la section de football fête pourtant son dixième anniversaire par un grand tournoi à Martigny. Six équipes venues de toute la Suisse s’affrontent puis les festivités se poursuivent par une soirée récréative et un bal à la salle du Bourg.

Une nouvelle tradition s’installe également, celle d’un match amical de football opposant les vétérans valaisans à la jeune génération. Tout le monde se retrouve à Lombardon puis partage ensuite grillade et raclette.

En février 1984, le nouveau comité de la section de ski organise une grande « fête du ski romand », à Montana. Une quarantaine de coureurs participent à la fête et le souper réunit près de huitante personnes (photos).

Le Championnat suisse de ski 1984 a eu lieu fin février à Airolo, au Tessin. Le Valais est le seul canton romand représenté parmi les messieurs, il a participé à toutes les disciplines et a remporté de beaux succès : onze médailles d’or, quatre d’argent et trois de bronze. Le Championnat valaisan de ski se déroule lui le dimanche 18 mars 1984 à Lauchernalp, dans le Lötschental. Vingt-cinq skieurs sont au départ de la course, sous le soleil et sur une belle neige.

Nouvelle année, nouvelle coupe suisse de football. Le Valais rencontre St-Gall à Martigny, pour la demi-finale. Les Valaisans s’inclinent 2 à 0 et sont éliminés de la coupe.

A l’été 1984, une dizaine de vétérans ont répondu à l’invitation des jeunes à disputer un match amical de football. Réunit à Champlan, les jeunes ont gagné 8 à 3.

Le 1er septembre, lors du dernier tour du championnat valaisan de quilles, à Martigny, Raymond Bourban et Catherine Cotter sont sacrés meilleurs joueurs. Le nouveau président de quilles, Georges Moos, organise un tournoi ouvert à tous le 15 septembre au  Buffet de la gare de Châteauneuf. Près de soixante joueur répondent à l’appel et cet événement prend le nom de « coupe 13 étoiles de quilles ». Les Genevoises raflent toutes les premières places.

Un match amical de football opposant jeunes à vétérans a à nouveau lieu en novembre, à Champlan. Les jeunes se montrent toujours plus forts et l’emportent 13 à 4.

Une nouvelle section a fait son apparition au sein de la SSV : la section de jass. Les joueurs ont tenu une assemblée et trois membres ont été choisis : Raymond Bourban, responsable de section, Ghislaine Gex, secrétaire et Martial Zermatten, adjoint.

Raymond Bourban section de Jass 1984

Les jasseurs s’affrontent en quatre tours, deux à Martigny et deux à Sion. Le premier championnat est remporté par Martial Zermatten, devant André Darioli et René Cotter. 

Les valaisans sont toujours très forts en cross-country. Lors du championnat suisse, le valaisan Daniel Gundi s’impose chez les juniors, tandis que chez les seniors Robert Kreuzer devient également champion suisse.

Début 1985, une nouvelle section sportive démarre doucement : le volley-ball féminin.

Cette année, lors du 4ème championnat suisse de ski de fond, le Valais remporte cinq médailles d’or sur six !

Le 13 avril 1985, à Saint-Raphaël, un nouveau match amical de football voit s’affronter jeunes contre vétérans. Ces derniers perdent 4 à 7.

En juin, les footballeurs valaisans se déplacent à Fribourg pour un match amical contre la nouvelle et jeune équipe de la SSS Fribourg. Sous la pluie, les Valaisans gagnent 4 à 3.

La deuxième édition de la « coupe 13 étoiles de quilles » organisée par la section, réunit soixante-cinq quilleurs et a lieu à Martigny, au café d’Octodure, en septembre 1985. Un tournoi amical de football est disputé le même jour et la journée se termine par une soirée récréative réunissant tous les sportifs.

Septembre 1985, les jeux mondiaux d’été des sourds se déroulent à Los Angeles.

Paul-André Gevisier gagne la coupe au championnat valaisan de jass 1985, à Fully.

En janvier 1986, le 23ème Championnat suisse de ski alpin se tient à Verbier. Romaine Aymon est 3ème au slalom géant, Christian Matter 2ème et Daniel Gundi 2ème chez les juniors. Une tempête de neige contraint cependant les organisateurs à annuler la descente et le spécial, qui auront lieu en janvier de l’année suivante. De son côté, Claudy Fournier, membre de l’équipe suisse de ski se prépare pour les jeux mondiaux d’hiver qui auront lieu en Norvège, en 1987.

Les championnats valaisans de ski 1986 sont organisés par Urban Gundi, le frère de Daniel, à Loèche les Bains.

Les frères Gundi 1987

En mai, le Valais affronte Zurich pour le Championnat suisse de football, à Martigny. En gagnant 5 à 4, les Valaisans réalisent leur record de buts.

La coupe 13 étoiles se déroule  le 20 septembre à Martigny et réunit quarante-et-un quilleurs. C’est un Genevois qui gagne le challenge chez les messieurs. Chez les dames, il s’agit d’une Bernoise. Catherine Cotter est la première valaisanne.

Le derby romand de football fait se rencontrer Valais et Genève en novembre 1986. Les Valaisans sont en train de perdre 2 à 0, mais Stéphane Faustinelli marque deux buts sur coups francs. Le Valais finit par l’emporter et obtient son premier point en coupe suisse.

La nouvelle responsable des quilles, Catherine Cotter, organise le championnat romand à Martigny, le 15 novembre 1986. C’est également  l’occasion de fêter le 25ème anniversaire de la section en compagnie de quilleurs genevois, vaudois, neuchâtelois, le tout suivi par une soirée à la salle communale de Martigny-Bourg, avec orchestre et costumes traditionnels.

25ème championnat romand de quilles

En décembre,  les quilleurs débutent leur championnat valaisan. Chez les dames, Catherine Cotter rafle le simple et le combiné. Elle laisse le spik à Clorinde Morand. Gérard Gsponer est champion valaisan 1986 en combiné et spik, Raymond Bourban remporte quant à lui le simple.

Le premier championnat de cross est organisé en Valais, à Souste, grâce à une belle initiative d’Urban Gundi. Quinze participants ont couru dans la forêt, sur le parcours vita. L’après-midi, chaque coureur est récompensé par un prix.

Cross championnat Souste Valaisan 1986

En mars 1987, Maurice Morard, vétéran, participe au championnat d’Europe de cross pour sourds à Colombier. Plus âgé des concurrents, il termine brillamment à la 4ème place. Chez les juniors, le valaisan Jörg Matter, d'Agarn, remporte la course!

La skieuse Chantal Audergon, qui avait déjà obtenu une médaille d’argent aux Jeux Mondiaux d’hiver d’Oslo en 1987, devient championne d’Europe 1988 en Autriche !

Autriche Championnat d'Europe, médaille de Chantal Audergon

Jacques-Roland Aymon est le nouveau chef du ski. Le 19 mars 1988 est l’occasion d’une journée à Thyon 2000. Trente-quatre skieurs y participent, accompagnés de leurs parents ou amis. Le gagnant chez les hommes est Hubert Kreuzer, chez les femmes, Franziska Andenmatten, et chez les enfants, Emmanuel Constantin.

En été 1988, un tournoi de football amical se tient à Martigny. Arbitrés par Rémy Gaudin, les matches voient s’affronter cinq équipes : Lucerne, Berne, Zurich, Genève et Valais. Le Valais termine 4ème et le trophée du fair-play est remporté pour la deuxième fois par Genève.

La 5ème coupe 13 étoiles a lieu le 17 septembre 1988, à Martigny.

Lors des championnats romands de ski à Anzère, le 21 janvier 1989, Michel-Alain Beney remporte pour la 10ème fois le titre de champion romand du combiné. Chez les dames, Chantal Audergon, championne d’Europe, gagne facilement toutes les disciplines.

Championnat romand ski des sourds Anzère 1989

Fin 1989, la jeune valaisanne Christine Rossini est membre de l’équipe nationale de volley-ball des sourds. A 18 ans, elle fait également partie de l’équipe junior A de Nendaz. Deux ans plus tard, elle recevra le mérite sportif de sa commune.

Section de volley-ball de la SSV 1989

Au printemps 1990, le Championnat suisse des sourds quilleurs par équipes, a lieu à Zermatt. Treize équipes de cinq ou six quilleurs sont en compétition.

La SSV organise le 9ème championnat romand de jass à Pont-de-la-Morge, en avril 1990. Le gagnant est Gérard Gsponer.

Le 23 juin 1990, la section valaisanne de volley-ball, créée un an plus tôt, organise son premier tournoi avec sept équipes venant de toute la Suisse. Cela se passe à Naters. Première organisation et première victoire finale de l’équipe valaisanne ! Cette journée à Naters est aussi l’occasion d’un match amical de football entre Valais et Genève, que le Valais a malheureusement perdu.

En été 1990, les valaisans participent également à plusieurs tournois sportifs organisés à Bruxelles. Ils terminent seconds en bowling et en volley-ball et derniers en football.

Bruxelles 1990

Le deuxième tournoi de squash, organisé par Daniel Gundi, a lieu le 25 août à Brig-Glis. Le premier s’était déroulé le 9 juin, au même endroit. Le gagnant chez les hommes est Christian Matter, chez les femmes il s’agit de Chantal Ducret.

Le 29ème championnat romand de quilles s’est déroulé le 3 novembre 1990 au café Octodure, à Martigny, avec la participation de six équipes.

Les valaisans Daniel Gundi et Chantal Audergon se distinguent lors des Championnats suisses de ski 1991, ils sont respectivement 3ème et 2ème.

Les Championnats romands de ski ont lieu aux Paccots. Christine Rossini remporte le slalom géant et Michel-Alain Beney rafle toutes les médailles. Steve Favre, âgé de 12 ans, est déjà une graine de champion, il se classe troisième dans toutes les disciplines.

Le tournoi de quilles 13 étoiles continue d’exister, en 1991 il s’agit du  8ème du nom. Quarante quilleurs sont en compétitions et voient Glenn Reufer l’emporter chez les hommes et Liselotte Wirth chez les femmes.

En décembre 1991, le deuxième tournoi populaire de jass, organisé par la section de jass de la SSV, a lieu au local, à Martigny.

Le premier tournoi de badminton de la Société des sourds du Valais se joue à Brig, en mai 1992. Vingt-huit concurrents se disputent le titre, quatorze hommes et quatorze femmes. Le Valais termine premier par équipes !

En août, la SSV organise pour la première fois le 5ème championnat romand de tennis des sourds, au tennis-club de Valère.

Le 37ème championnat suisse de cross-country des sourds est organisé le 9 octobre 1992 au Bouveret, par la SSV et la section d’athlétisme de la FSSS. Vingt-six sportifs prennent le départ. Claudy Fournier est 4ème chez les vétérans, Laetitia Rossini 4ème chez les dames, Urban Gundi premier chez les élites, Jörg Matter 4ème et Steve Favre 5ème.

La section de jass de la SSV organise enfin le 3ème tournoi populaire, samedi 12 décembre 1992 à Pont-de-la-Morge. Daniel Cuennet (FR) est le grand vainqueur. Des tournois de football en salle et de volley-ball mixte se disputent le même jour. Le volley-ball se déroule à Châteauneuf-Conthey avec six équipes, le Valais finit deuxième derrière St-Gall. Le football a lieu à la Caserne militaire de Sion, sur six équipes, le Valais est bon dernier. Le soir, tout le monde se retrouve aux Casernes pour une raclette.

Le 6 février 1993, quarante-cinq skieurs sont au départ du Championnat romand de ski qui se tient à Haute-Nendaz, avec la collaboration de l’Ecole Suisse de Nendaz et Télé-Nendaz. Le jeune Steve Favre, 15 ans, prend  la première place au géant et au combiné et la 2ème place au spécial. Chez les dames, Chantal Audergon a tout raflé. Pour la première fois le concours de ski était ouvert non seulement aux sourds mais aussi aux enfants sourds et à leurs parents.

Dans les journaux de mai, une interview est consacrée à Rémy Gaudin, arbitre sourd pour les juniors C puis en 3ème ligue et enfin juge de touche en 1ère ligue !

A l’occasion des 20 ans de la section de football, en été 1993, un tournoi réunit cinq équipes romandes à Arbaz. Un tournoi de volley-ball a lieu le même jour à Ayent. Tout le monde se retrouve ensuite pour une soirée grillades et bal à Arbaz.

En septembre, c’est le 10ème tournoi de quilles 13 étoiles à Martigny.

Cette année, lors du championnat valaisan de quilles, on utilise pour la première fois un ordinateur. Liliane Constantin remporte tout chez les femmes. Chez les hommes, Gaby Constantin gagne en simple et Erwin Lambrigger gagne en spik et en combiné.

Lors de l’assemblée de la SSV 1993, un prix d’encouragement est attribué à Daniel Gundi de Naters, pour sa participation aux Jeux Mondiaux d’été des Sourds à Sofia, en Bulgarie, du 25 juillet au 2 août (saut en longueur, triple saut, 200 mètres). Malheureusement il n’a pas pu se qualifier pour la finale. Le mérite sportif 1993 est attribué à Steve Favre pour ses excellents résultats en ski alpin.

Le Championnat valaisan de jass 1993 est organisé pour la première fois par le nouveau responsable, Pierre-Alain Duc. Raymond Bourban gagne définitivement le challenge.

Les Valaisans continuent de briller en ski. Lors du 22ème championnat romand à Gryon-s-Barboleusaz, organisé en hiver 1994 par l’étoile sportive des sourds de Lausanne, Steve Favre termine premier chez les hommes et Chantal Audergon, première chez les femmes.

Emilia Karlen, la nouvelle responsable de la section badminton de la SSV, est également responsable de la section badminton de la FSSS. Elle organise le tournoi de Brig le 17 avril, auquel participent cinquante joueurs.

Le 19 mars 1994, la section de ski fête sa 10ème course populaire, aux Marécottes, avec dix-sept concurrents. La gagnante chez les dames est Laetitia Rossini. Chez les hommes, il s'agit d'Hubert Kreuzer. Un tournoi de badminton, organisé le 26 mars par le Centre du sport CIS aux Îles à Sion, est l’occasion pour quelques membres de la SSV de se mesurer aux entendants.

Le quatrième tournoi populaire de jass, samedi 20 novembre 1994 à Châteauneuf-Conthey, réunit vingt-cinq participants. Les trois premiers sont valaisans : Jean Udry, Raymond Bourban et Michel-Alain Beney.

En avril 1995, c’est déjà le 3ème tournoi de badminton à Brigue. Le premier valaisan, Pascal Lambiel, est 3ème. Daniel Gundi est 12ème. Chez les dames, la première valaisanne, Marlyse Faustinelli, est 8ème, tandis que Romaine Fournier est 13ème. En double : Pascal Lambiel et Daniel Gundi sont 7èmes et Marlyse Faustinelli et Romaine Fournier sont 4èmes.

La coupe 13 étoiles 1994 se déroule le 16 et 17 septembre à Martigny, où subsiste l’une des dernières pistes de quilles du Valais romand.

Lors de la 11ème course populaire de ski, à Evolène, le dimanche 19 mars 1995, Stéphanie Aymon termine première. Chez les hommes, c’est Claudy Fournier.

En mai 1995, Steve Favre raconte son voyage en Finlande, pour les jeux mondiaux d’hiver. Même sans médaille, il revient heureux. Lorsqu’il rentre dans son village d’Isérable, à minuit, les habitants l’attendent pour le fêter jusqu’à l’aube. Il reçoit de beaux cadeaux dont une cloche et même un petit veau d’un mois.

Le 3ème championnat suisse de badminton compte 13 romands dont 6 dames, les 22 et 23 avril 1995 en Argovie. Les deux valaisannes, Christine Rossini et Stéphanie Aymon, obtiennent une jolie 3ème place.

Le 29 avril 1995, à Birmensdorf, dans le canton de Zurich a lieu le 1er championnat suisse de volley-ball mixte. Le Valais devient champion suisse !

Christian Matter et Daniel Gundi, deux sourds valaisans, ont réussi leurs examens de maîtres de sport. Ils reçoivent leurs diplômes à Macolin le 25 août 1995.

Lors du Championnat valaisan de quilles 1995, Gaby Constantin s’impose en simple hommes et Marlyse Faustinelli en simple dames. Pour le spik, les vainqueurs sont Erwin Lambrigger et Clorinde Gsponer. En septembre a lieu la désormais fameuse coupe 13 étoiles.

Le mérite sportif 1996 est attribué à l’équipe de volley-ball mixte pour son titre de championne suisse et à Laetitia Rossini, jeune révélation sportive en volley-ball et en athlétisme.

En avril 1996, les sportifs valaisans sont de retour de Sundvall, en Suède, où ils ont participé au 6ème championnat d’Europe de ski des sourds, du 9 au 17 février. Quatorze nations étaient présentes, représentées par huitante-trois sportifs et sportives. La délégation suisse se composait de seize personnes : quatre skieurs, une skieuse, un coureur de fond et neuf accompagnants. En ski de fond, Urban Gundi finit 15ème. Pour la course de fond style libre, il obtient un très bon 8ème rang. En slalom Géant, Chantal Stäheli-Auderegon se classe 8ème et 4ème au slalom. En slalom parallèle, elle remporte la médaille d’argent ! Steve Favre termine quant à lui 5ème.

Deuxième championnat suisse de volley-ball mixte et deuxième titre pour l’équipe valaisanne ! Quatre mois plus tard, en septembre 1996, l’équipe de volley-ball mixte du Valais est à nouveau victorieuse à Fribourg.

En février 1997, le 24ème championnat romand de ski de sourds a lieu à Morgins. Chantal Stäheli et Steve Favre dominent dans leurs disciplines respectives. En effet, les Valaisans se retrouvent parmi les trois meilleurs de chaque catégorie. On assiste même à un trio de tête valaisan au slalom messieurs : Steve Favre, Michel-Alain Beney et Claudy Fournier.

Au printemps 1997, les valaisans se distinguent également lors du 5ème tournoi suisse de badminton : Stéphanie Aymon est 2ème au classement final chez les dames, Pascal Lambiel 3ème chez les hommes et David Raboud 2ème chez les enfants. Enfin, l’équipe Stéphanie Aymon/Marlyse Faustinelli termine 3èmes en double dames.

En mai, le Valais est une nouvelle fois champion de volley-ball mixte, dans le canton de St-Gall.

Au printemps 1998, Laetitia Rossini et sa sœur Christine Tschümi participent aux championnats du monde de volley-ball des sourds, à Copenhague. Elles terminent 12èmes sur 15 équipes.

Le 15 et 16 août, les championnats romands de tennis des sourds se déroulent à Sion.

championnat romand de tennis des sourds 1998

La coupe 13 étoiles de quilles continue d’avoir lieu en septembre, à Martigny. En octobre, c’est le 37ème championnat romand de quilles des sourds à Naters.

La cérémonie de remise des mérites sportifs de l’année 1998 a lieu en janvier 1999. Un prix spécial est attribué à Urban Gundi, champion suisse de ski de fond depuis plusieurs années qui obtient également d’excellents résultats dans les compétitions des entendants.

Steve et Chantal restent imbattables en ski, ils le prouvent encore en hiver 1999, lors du 26ème championnat romand de ski des sourds à Haute-Nendaz. Sur une cinquantaine de skieurs et skieuses, Steve reste le meilleur de l’équipe suisse des sourds, ce qui ne présage que du bon pour les prochains jeux mondiaux d’hiver à Davos. Ces 14th Winter World Games for the Deaf se déroulent du 6 au 14 mars, Steve Favre remporte la médaille de bronze au Slalom Géant !

Steve Favre Davos 1999 bronze

Chantal Stäheli a quant à elle failli avoir la médaille de bronze au slalom, elle avait le 4ème meilleur temps lors de la première manche, mais elle a malheureusement perdu l’équilibre dans la 2ème manche et a été éliminée. Urban Gundi réalise un très bon classement (11ème, 10ème et 8ème), il est l’un des meilleurs skieurs de fond d’Europe occidentale.

Une réception a lieu en l’honneur de Steve Favre, pour le féliciter de sa médaille de bronze aux Deaflympics d'hiver, à Davos et sa 7ème place en slalom. Le ski-club Rosablanche lui remet un cadeau et l’encourage à continuer, en tant qu’exemple pour la jeunesse. En juin de la même année, il reçoit aussi le mérite sportif de la part de l’AVCS (association valaisanne club ski), à Riddes.

Le 5ème championnat suisse de volley-ball mixte se tient à Brig en mai 1999. Le Valais remporte son 5ème titre consécutif !

Le 37ème championnat suisse de cross-country des sourds est organisé le samedi 9 octobre 1999 au Bouveret. Après la compétition, chacun profite du Swiss Vapeur Parc et d’une soirée raclette.

Urban  Gundi  participe à de nombreuses courses de biathlon pendant la saison 2000/2001. Il a notamment remporté le championnat suisse de biathlon des handicapés, le 15 janvier 2001 à Realp.

En mars 2001, soixante skieurs sont au départ du 28ème Championnat Romand de Ski des Sourds, à Ovronnaz. Sophie Bula (VD), 14 ans, l’emporte chez les dames en combiné. La valaisanne Emmanuelle Raboud est troisième. Chez les hommes, Steve Favre reste invaincu depuis 1993.

Le Valais sort gagnant par équipe du 20ème championnat romand de jass des sourds, le 28 avril 2001, à Pont-de-la-Morge. Six cantons y participent et le triplé de tête est également valaisan : Cécile Constantin, Cyril Willner et Raymond Bourban.

Un tournoi de football est organisé dans la salle de gymnastique d’Ayent, le samedi 16 juin 2001. Les trois équipes en compétition comptent des recrues féminines. C’est d’ailleurs l’équipe rouge, composée de deux femmes qui triomphe.

Douze hommes et cinq femmes s’affrontent lors du 14ème championnat romand de tennis des sourds, en août 2001, à Martigny. Chez les dames, Béatrice Bula (VD) remporte  le championnat. Chez les hommes, il s’agit de Patrick Niggli (VD).

Un grand tournoi de badminton et de football est organisé à Martigny, en juin 2002. Le dernier tournoi romand de football remontait à 1992 ! Il avait fallu attendre 10 ans. Pour la première fois en suisse romande, un tournoi romand féminin est également organisé. Le Valais termine 3ème en élite, 4ème en sénior et 2ème chez les dames. Une raclette ponctue ces joutes sportives.

En septembre 2002, il y a trois sourds au FC Conthey. L’équipe féminine, fondée en 1999, compte parmi ses sportives Laetitia Rossini, sourde de 24 ans, qui joue au FC Conthey depuis une année, généralement au poste de gardienne. Marcel Menoud en est le coach. Bernard Vergères est quant à lui l’ancien entraîneur du FC Conthey.

Une cérémonie en l’honneur des sportifs de 2002 a lieu le 18 janvier 2003, à Martigny, et réunit cent trente-six invités ! C’est Pascal Lambiel qui préside la commission du jury depuis de nombreuses années. Emilia Karlen, de Naters, reçoit le prix spécial, en remerciement pour les efforts fournis afin d’assurer un déroulement des championnats d’Europe de badminton dont elle était la présidente du comité d’organisation.

Le 18 janvier 2003 à la Tzoumaz-Verbier les Championnats romands de ski des sourds ont passé le cap de leur 30ème anniversaire. Steve Favre et Chantal Stäheli ont dominé la journée. Le nombre de participants a battu tous les records, huitante-deux pour cinq catégories différentes de ski alpin et deux catégories de snowboard. Steve Favre s’impose dans toutes les disciplines, remportant ainsi son 10ème titre consécutif de slalom géant. Le vétéran Michel-Alain Beney monte sur la 3ème marche en slalom. Steve Favre est également médaillé de bronze en slalom géant aux Deaflympics d'hiver de 2003.

Sundsvall steve 2003 bronze

Le dimanche 6 juillet 2003, les sections de foot, de badminton et de jass de la SSV ont organisé une journée amicale et sportive à Bignou-Ayent. Cinq femmes et dix hommes se séparent en deux groupes. Le match amical de football obéit à une règle spéciale : seules les femmes peuvent marquer. Quarante-sept convives partagent ensuite des plats valaisans.

Lors des championnats suisses de football en salle, le 29 novembre 2003, l’équipe féminine romande gagne le championnat aux tirs aux buts.

Le 12 décembre 2003, une soirée spéciale est consacrée aux sportifs handicapés par Swiss Olympic et les sourds ont fait partie intégrante de la soirée. Six sourds y sont honorés : Anja Meier (bronze, snowboard), Roland Schneider (argent et bronze, ski alpin) et Steve Favre (bronze, ski alpin) qui ont remporté leurs médailles lors des Deaflympics d’hiver. Les trois autres sont Isabelle Cicala (ZH) et Sophie Bula (VD) (bronze, championnats du monde de double de badminton) et Thomas Mösching (BE) (deux fois médaille d’or et une fois argent lors des championnats d’Europe de tir).

En hiver 2004, Steve Favre participe toujours avec succès aux Deaflympics, où il remporte deux médailles.

A Balen, en Belgique, lors du tournoi international de beach-volley 2004, Laetitia Rossini et Daniela Grätzer (ZH) obtiennent une très belle 2ème place.

Le 29 janvier 2005, les 32èmes championnats romands de ski des sourds réunissent vingt-neuf coureurs dont quinze sourds et quatorze entendants. Les meilleurs au slalom géant hommes sont : Steve Favre, Marin Karlen et Claudy Fournier. Pour le slalom géant dames, il s’agit de Christine Duc et d’Emmanuelle Raboud. En slalom spécial le trio de tête se compose de Steve Favre, Claudy Fournier et Patrick Delacour (FR). En slalom spécial et en combiné dames, Emmanuelle Raboud s’impose. Pour le combiné, les hommes se classent comme suit : Steve Favre, Claudy Fournier, Patrick Delacour (FR).

Le 14ème championnat romand de jass a eu lieu le samedi 22 avril 2005 à Pont-de-la-Morge. Quarante-huit inscrits, dont douze femmes, viennent de toute la Romandie. Le fribourgeois Georges Morel sort grand vainqueur, tandis que le premier valaisan est une valaisanne, Cécile Constantin.

En été 2005, Laetitia Rossini participe aux 20èmes jeux olympiques des sourds à Melbourne, dans l’équipe de beach-volley. Son équipe obtient la 5ème place. Les premiers championnats d’Europe de beach-volley se tiennent à Alanya, en Turquie. Dix-sept équipes masculines viennent de treize pays et seize équipes féminines viennent de douze pays. Le sable est brûlant et atteint parfois 70 degrés ! Les femmes, Laetitia Rossini et Daniela Grätzer (ZH), finissent 10èmes et les hommes, Pirmin Vögel (BL) et Erich Rast, 12èmes.